L’ancien député AP PUGET condamné

La DROITE POPULAIRE COMMUNIQUÉ DU 18 décembre 2019

L’ancien député AP PUGET condamné

La Chambre du Conseil de Bruxelles a rendu hier, à mon encontre, une ordonnance de non-lieu conforme au réquisitoire du Procureur du Roi et au rapport du Juge d’Instruction De Visher

Elle a par ailleurs condamné, à ma demande, l’ancien député régional André-Pierre PUGET à une indemnité de 1.440 euros pour sa plainte qualifiée, au cours des débats, de fantaisiste et méchante.
Le Tribunal de Première Instance de Bruxelles, au civil, avait déjà débouté PUGET de son action en référé à la veille des élections et l’avait également condamné à une indemnité de 1.440 euros.

Pour mémoire, en février 2017 après avoir été exclu du parti DROITE CITOYENNE pour emploi d’un assistant fictif, le député PUGET a déposé plainte contre moi, avec constitution de partie civile, pour diffamation et menaces de mort.
Un mémoire de signalement au Procureur Général de Liège avait été envoyé listant la liste des délits et conflits d’intérêt du député Puget. Une information pénale a été ouverte, sur réquisitoire du PG, par le Procureur du roi de Namur, l’enquête de la section Affaires Spéciales de la Police Judiciaire Fédérale de Namur est toujours en cours.

André-Pierre Puget, véritable corsaire et flibustier de la politique wallonne, n’a pas été réélu le 26 mai 2019.
Il s’était présenté sur les LISTES DESTEXHE (devenues Libéraux Démocrates), après avoir fondé les partis JEXISTE et Union des Démocrates de Droite (UDD), lui qui élu sur les listes Parti Populaire en 2014 avait quitté et siégé comme indépendant pour rejoindre en décembre 2016 le parti LA DROITE.
Cinq partis politiques en cinq ans de mandat, un record historique pour le plus opportuniste des politiciens wallons.

Aldo-Michel MUNGO
Co-président
DROITE POPULAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *