Depuis le début de la crise, les parlementaires ne défendent pas nos droits et libertés

Depuis le début de la crise, les parlementaires ne défendent pas nos droits et libertés
Depuis le début de la crise, les parlementaires ne défendent pas nos droits et libertés

«Depuis le début de la crise, les parlementaires ne défendent pas nos droits et libertés»

Absence de débat démocratique, manque de courage des parlementaires, mesures drastiques prises sans la manière : Anne-Emmanuelle Bourgaux, professeure de Droit et constitutionnaliste à l’Université de Mons revient sur presque une année de gestion de crise, où gouvernement et Parlement n’ont pas toujours su lutter contre l’épidémie dans le total respect de notre démocratie.

[…]

Dans cette crise, il y a donc un manque de courage chez les parlementaires, selon la constitutionnaliste. « Pour la première fois de l’histoire de ce pays, on a enfin une femme présidente de la Chambre des représentants, et bien qu’est-ce qu’attend Liliane Tillieux pour un peu montrer les muscles ? Elle doit faire entendre sa voix auprès du gouvernement, appeler au principe de légalité ! Les lois covid-19 doivent être délibérées au Parlement, comme le veut la Constitution ! Mais jusqu’ici il n’y a pas eu de transparence sur le débat, on n’a pas entendu clairement les objectifs, la finalité, ce qu’on appelle « la balance d’intérêts » entre les mesures que l’on prend, les dégâts qu’on cause, et les bienfaits qu’on obtient.

Source: https://www.lesoir.be/352143/article/2021-01-30/anne-emmanuelle-bourgaux-umons-depuis-le-debut-de-la-crise-les-parlementaires-ne?fbclid=IwAR1R5c6Fd6nUkKBB09L29qPa9Q1dIe6jGrBgte02DousP5mBYeWLrulWLOk