Le modèle des restrictions liberticides qu’on nous impose ne fonctionne pas

le modèle des restrictions liberticides qu'on nous impose ne fonctionne pas
le modèle des restrictions liberticides qu'on nous impose ne fonctionne pas

« En bon scientifique que je suis, j’en arrive à la conclusion que le modèle des restrictions liberticides qu’on nous impose ne fonctionne pas comme on le voudrait ! De vague en vague, les chiffres oscillent inlassablement, éloignant toute perspective positive. Il nous faut un horizon, un but à atteindre, et très sincèrement j’en doute de plus en plus. Soit le modèle n’est pas assez restrictif, mais je n’ose imaginer les conséquences d’un lockdown complet que je ne souhaite évidemment pas, soit il nous faut trouver, expérimenter, un nouveau modèle, et c’est mon choix ! »

« J’accuse le coup de voir à quel point les alternatives ne sont même pas envisagées par nos experts. Sont-ils à ce point têtus ? Est-ce complètement irréaliste de cibler les personnes à risque, de les protéger « individuellement » et avec leur consentement, et surtout de les inscrire dans un plan de vaccination planifié, urgent, autorisant les autres, les moins sensibles, à une reprise d’une activité plus ou moins à la normale. »

Rudi Cloots, vice-recteur de l’Université de Liège

Source: https://www.levif.be/actualite/belgique/covid-j-accuse-le-coup-carte-blanche/article-opinion-1384715.html?fbclid=IwAR2T-spjop63smxWZ2ITDwlPDoHGK1_VA_bZMzT0AiuW1Jj2HI2l1vAn38s