La rapidité avec laquelle on porte atteinte à nos droits fondamentaux est tout sauf rassurante

La rapidité avec laquelle on porte atteinte à nos droits fondamentaux est tout sauf rassurante
La rapidité avec laquelle on porte atteinte à nos droits fondamentaux est tout sauf rassurante

« La rapidité avec laquelle on porte atteinte à nos droits fondamentaux est tout sauf rassurante »

« La prolongation des mesures sanitaires au premier mars 2021 par un simple arrêté ministériel interpelle. Les restrictions de nos droits et libertés doivent être ciblées, proportionnées et temporaires. Ce que ne suit pas la stratégie actuelle qui crée un climat d’arbitraire et de méfiance. »

« Si nous soutenons sans conteste, et sans ambiguïté, la lutte contre l’épidémie de coronavirus, nous ne pouvons accepter qu’elle soit utilisée à mauvais escient pour restreindre les droits et libertés fondamentaux, surtout si ces restrictions prennent à l’occasion de la crise un caractère définitif. C’est précisément le danger des crises : des restrictions qui seraient justifiées par l’urgence sont adoptées mais avec un caractère pérenne, qui perdure au-delà de la crise. »

Source: https://www.lalibre.be/debats/opinions/ne-pas-saper-les-fondements-democratiques-60070e3e9978e227dfae6e31?fbclid=IwAR2WfFG4etS04dhcFrhSgL-7s0o_bYJgsH_44FhVoMqR677-Ifcyvz_mAQc