George-Louis Bouchez, la girouette opportuniste sans la moindre colonne vertébrale qui officie à la présidence du MR

George-Louis Bouchez, la girouette opportuniste sans la moindre colonne vertébrale qui officie à la présidence du MR
George-Louis Bouchez, la girouette opportuniste sans la moindre colonne vertébrale qui officie à la présidence du MR

George-Louis Bouchez, la girouette opportuniste sans la moindre colonne vertébrale qui officie à la présidence du MR, a déclaré tout récemment que: « L’autorisation du voile dans le réseau officiel supérieur d’enseignement n’est pas acceptable pour le MR, […] elle crée des tensions inutiles. »

Trois représentants du MR au conseil d’administration ont unanimement pris cette décision d’autoriser le port du voile. Aucun n’a été démis de son poste à ce jour…

De plus, dans une interview accordée au Vif l’Express en 2012, le même George-Louis Bouchez affirmait tout le contraire. Extrait: « En 2007, vous déclariez à propos du voile islamique : « Prétendre qu’on vit dans une société ouverte mais interdire aux femmes musulmanes de porter le voile, ou aux homosexuels de vivre leur différence au grand jour, ce n’est pas accepter l’autre, c’est vouloir que l’autre soit comme moi. » Vous maintenez ?

C’est une position personnelle. Elle n’engage pas mon parti. Mais je n’ai pas changé d’avis. Quand on a interdit le port du voile dans les écoles, on a dû en même temps interdire la croix autour du cou. Pendant des décennies, on a toléré des signes religieux ostentatoires, mais quand il s’agit de la religion musulmane, là, on fait marche arrière… Le problème, j’en suis conscient, c’est que le voile peut être conçu comme un signe de domination de l’homme sur la femme. Mais ce qui me dérange, c’est que au nom de certaines filles à qui on l’impose, on l’a interdit pour toutes les autres. Vous savez, il y a aussi des garçons qui font pression sur leur copine pour qu’elle porte une minijupe, histoire de frimer. On va l’interdire pour toutes les filles, sous prétexte que certaines sont forcées ? Cela n’a aucun sens. Si on interdit tout choix possible lorsque le choix pourrait être dicté par quelqu’un d’autre, alors on quitte la société libérale. Et l’Etat n’aura plus qu’à dire comment s’habiller de la tête aux pieds. »

Source: https://www.levif.be/actualite/belgique/mons-doit-devenir-une-ville-liberale/article-normal-160355.html?cookie_check=1557987523&fbclid=IwAR3JyTldxULUtB79V0S9OYWEfKNB7HLxbOmEuiKRMvR-575MAfE5OZ_KzUs