Le CCIB a exactement le même agenda que le CCIF et applique les mêmes tactiques

theo-francken

Dans une publication du 3 décembre 2020, la DROITE POPULAIRE attirait déjà l’attention sur le CCIB (Collectif contre l’Islamophobie en Belgique) et sur sa dangerosité. Le CCIB reçoit des subsides non seulement de l’Etat fédéral belge mais aussi des régions et communautés. L’argent des contribuables sert donc à financer des officines islamistes. Rappelons en effet que ce collectif fait partie intégrante de l’ENAR, organisation européenne reconnue par les services de renseignement et de sécurité comme une officine et une vitrine « politiquement correcte » des Frères Musulmans.

https://www.facebook.com/ENAREurope/

=> « Le CCIB a exactement le même agenda que le CCIF et applique les mêmes tactiques », affirme le président de la Chambre dans son post, qui s’étonne dès lors que le gouvernement fédéral continue à subventionner une telle organisation.

Et la raison de ce financement prolongé est toute trouvée par le nationaliste flamand: le parti Ecolo, dans la majorité, serait de connivence avec le CCIB. Francken souligne que trois des quatre présidents du CCIB auraient un lien direct avec les Verts : Farida Tahar, sénatrice, Mustapha Chairi, ex-candidat à la ville de Bruxelles et à la Chambre, et Hajib El Hajjaji, conseiller communal à Verviers.

Theo Francken conclut son texte en demandant « de la vigilance face à la menace structurelle et organisée de l’islamisme et de l’islam politique via les Frères musulmans et ses nombreux véhicules et tentacules ».

Source: https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/theo-francken-choque-par-des-subventions-accordees-au-collectif-contre-l-islamophobie-en-belgique-5ff2d700d8ad5844d13b1162?f&fbclid=IwAR0hCj9u47cTMYJqfshaxdPKa8lzVOgYFjquz251dfVO8IZGZbd-E-ixNww