La sortie du nucléaire : quel impact ?

nucleaire

La sortie du nucléaire : quel impact ?


« Aujourd’hui, en Belgique, la production d’électricité repose à moitié sur le nucléaire avec sept réacteurs REP (réacteurs à eaux pressurisées), répartis sur seulement deux centrales nucléaires : Tihange en Wallonie et Doel en Flandre.


Le gouvernement a décidé de remplacer les centrales nucléaires par des nouvelles centrales à gaz (et non pas par des sources renouvelables) d’ici 2025 en plus de celles déjà existantes. Il a néanmoins prévu une issue de secours afin de prolonger le nucléaire en cas de risque sur la sécurité d’approvisionnement ou d’augmentation du prix de l’électricité. Il était donc encore question de prolonger les 2 réacteurs les plus récents (Doel 3 et Tihange 4) mais le gouvernement belge ne se décidant pas assez vite, Engie a pris la décision d’arrêter d’investir dans le nucléaire pour éviter de perdre des millions.


Le système politique belge étant ce qu’il est, il y a de fortes chances que les centrales à gaz n’apparaissent pas à l’horizon 2025. C’est un énorme pari de terminer la construction des centrales à gaz dans les délais prévus. Tout ceci mènera probablement à des black-out et une dépendance encore plus forte aux puissances étrangères.Nous pouvons nous demander ce qui a bien pu amener le gouvernement à prendre une telle décision, malgré les réticences des experts en la matière, ainsi que de la société d’approvisionnement Engie. »

Source: https://www.lalibre.be/debats/opinions/abandonner-le-nucleaire-en-belgique-est-une-promesse-irrealiste-5fef5f3f9978e227df2cf29d?fbclid=IwAR2rm9xqD-OxTNkf8QDhE-VtnFl90tcuDT00jwlZg3IJ_dvE-LUphrmHAD4