Göring, la gouvernance par la peur et les droits de l’homme

Goring

Göring, la gouvernance par la peur et les droits de l’homme

Il y a 75 ans, on a demandé à Hermann Göring, fondateur de la Gestapo et dirigeant de premier plan du parti nazi et du gouvernement du Troisième Reich, lors du procès de Nuremberg, comment les Allemands avaient pu accepter tout cela. Il a répondu: « C’est très facile et ça n’a rien à voir avec le nazisme; cela a à voir avec la nature humaine. Vous pouvez le faire dans un régime nazi, socialiste, communiste, dans une monarchie ou une démocratie: la seule chose dont un gouvernement a besoin pour transformer les gens en esclaves est la peur. Si vous pouvez trouver quelque chose pour les effrayer, vous pouvez leur faire faire tout ce que vous voulez.»

Restrictions sanitaires Covid-19 : l’interdiction de ne pas pouvoir se réunir dans un domicile privé est une suppression d’un droit de l’homme fondamental. Les décrets ministériels actuels sont bel et bien liberticides. En réalité, le gouvernement Vivaldi (Ministres) ont suspendu la Constitution belge, ce que les parlementaires ne peuvent pas faire, même en temps de guerre. On s’assied ainsi sur la Constitution de notre pays et sur la Convention Européenne des Droits de l’Homme, l’inviolabilité du domicile étant un des tous premiers de ceux-ci.

Les droits de l’homme sont: la liberté de culte, la liberté d’entreprendre et de commercer, la liberté de s’associer et de se rassembler, la liberté de circuler (aller et venir à sa guise), l’habeas corpus (droit à ne pas être inquiété dans sa personne) soit l’inviolabilité du domicile. Désormais, tous ces droits ont été amendés voire interdits.

En science politique, un régime qui nie les droits de l’homme et ne les reconnaît pas, cela porte un nom : le fascisme.

À quel genre de fascisme sommes-nous présentement confrontés ? Un régime fasciste, certes, mais qui se dit inclusif, tolérant, sympa, écologiste et végétarien, qui prétend empêcher la mort par un virus, sauver la planète, les dauphins, la sécurité sociale, souhaite qu’on roule à 30km/h partout avec des voitures électriques à 50.000€ fabriquées en Chine et qu’on recharge avec nos éoliennes et nos panneaux photovoltaïques, qu’on plante du blé dans les avenues des grandes villes et installe des fours collectifs afin d’y faire soi-même son pain, et surtout, SURTOUT, nous sauver de nous-mêmes et ce, qu’on soit d’accord ou pas!

Le récent fait divers de Waterloo est plein d’enseignements à ce sujet…

Source: http://www.toupie.org/Textes/Peur_gouverner.htm?