Zoonoses

Zoonose

Zoonoses

Selon l’économiste de gauche et manifestement écologiste Benjamin Cordat, la déforestation massive et intensive de la planète entraînerait depuis ces trois dernières décennies une augmentation des « zoonoses », c’est-à-dire des maladies (virus) d’origine animale transmises à l’homme. Cordat reprend comme exemples les plus connues : Sida, H1N1, H5N1, Ebola, Sars-CoV-1, Sars-CoV-2. «
On accède à des zones où l’on ne devrait jamais aller. Et les virus tapis au cœur de la faune sauvage sont soudain mis en contact avec les humains et se transmettent à eux. » Monsieur Cordat semble être un énergumène de plus, sorte de « Bobo de la ville » qui surfe sur la vague Greta Thunberg en véhiculant des discours anxiogènes et catastrophistes tout en les émaillant de simplismes voire de « fake news ».

Première erreur, toutes les recherches ont démontré que le Sida s’est transmis du chimpanzé à l’homme au début des années 1920 à Léopoldville, soit au Congo belge, et ce via la consommation de la viande de brousse achetée sur les marchés. Les épidémies et les virus ont toujours eu une origine animale, à commencer par la peste, entre autres, qui ne date pourtant pas d’hier !

Seconde énorme erreur, l’urbanisation et la bétonisation galopante du monde, l’augmentation de la qualité de vie et du niveau d’hygiène, d’accès à de la nourriture variée et aux médicaments démontrent, au contraire, qu’hormis quelques peuplades reculées, l’humanité dans son ensemble – qui approche bientôt les 8 milliards d’individus ! – n’a jamais été aussi éloignée de l’impitoyable brutalité de la nature. L’espérance de vie dans les pays développés a atteint des niveaux que l’humanité n’a jamais connus et que les pays en voie de développement rattrapent.

La Covid-19 ne provient ni d’une forêt profonde qu’on raserait à coup de bulldozers, ni d’un marché de la poule et du pangolin, mais bel et bien d’un laboratoire P4 chinois de très haut niveau qui effectue depuis des années des expérimentations poussées sur les virus de la chauve-souris.

Source: https://www.liberation.fr/debats/2020/12/14/benjamin-coriat-nous-sommes-entres-dans-une-ere-d-epidemies-a-repetition_1808667