COMMUNIQUÉ – CORONA VIRUS : Rapport confidentiel gouvernemental

hlb

COMMUNIQUÉ 14 décembre 2020 – CORONA VIRUS : Rapport confidentiel gouvernemental

Source: https://www.hln.be/binnenland/110-000-reizigers-uit-rode-zone-kwamen-belgie-binnen-in-november-amper-154-werden-getest~accb3347/

C’est Het Laatse Nieuws qui le révèle : un rapport confidentiel fédéral, consulté par le quotidien, indique que sur 110.000 passagers revenant de zones rouges, seuls 154 d’entre eux ont été testés au mois de novembre.
Cela dénote à tout le moins du manque de sérieux tant des politiques, que de l’administration et des « experts ».
Il n’est plus à démontrer que l’incompétence loge à tous les étages en Belgique. Manifestement les responsables sont plus efficaces et imaginatifs lorsqu’il s’agit de restreindre les libertés individuelles et violer la vie privée que pour être véritablement efficace dans des mesures concrètes pour endiguer la pandémie.

« Un État qui est très impuissant dans son domaine d’exercice et qui est omniprésent dans nos vies, c’est la stricte définition d’un État totalitaire […] c’est quelque chose qui doit nous interroger », Charlotte D’Ornellas dans #DaccordPasDaccord sur Cnews

Le 3 mars 2020, alors que le premier confinement n’avait pas encore été proclamé, la DROITE POPULAIRE par communiqué réclamait l’instauration d’un système de prise de température par systèmes portables infra-rouge dans les Hub de Zaventem, Liège et Charleroi (les tests n’étaient pas disponibles à l’époque).
Nous soulignions à l’époque : « L’examen par infrarouge répond au besoin de dépistage: c’est un outil vital pour la détection des températures élevées dans les groupes à risque tels que les voyageurs.
Les autorités sanitaires de certains pays du monde entier l’utilisent pour examiner les passagers arrivant en grand nombre et elle s’est révélée une méthode de détection efficace. La thermographie infrarouge (FLIR) par caméra IR contribue à la détection d’une température corporelle élevée, qui indique un état fiévreux. Son utilisation comme outil complémentaire de diagnostic, pour aider à détecter les personnes fiévreuses, peut limiter la contagion des maladies virales, comme le Corona Virus. »

Beaucoup ont souri. Dix mois et près de 18.000 morts plus tard, les responsables politiques administratifs et médicaux sont toujours incapables d’organiser une défense de première ligne digne de ce nom et déjà on pressent l’échec de la campagne de vaccination.

La DROITE POPULAIRE exige de vraies mesures préventives efficaces. Combien de morts physiques, économiques et psychologiques avant que de vrais gouvernants ne dirigent efficacement ce pays ?

www.droitepopulaire.be

Pour le Bureau Politique
Vanessa CIBOUR, Co-Présidente
Aldo-Michel MUNGO, Co-Président