Posture radicale d’une féministe élue à la mairie de Paris

Dans certaines cultures, des hommes refusent ne fus-ce que de serrer la main à une femme afin de la saluer, la femme ayant un statut d’infériorité. Dans le cas de cette élue écologiste parisienne, lesbienne militante revendiquée, le refus même de regarder des films produits par des hommes, ou de la musique composée et interprétée par des hommes semble tout aussi symptomatique.
Les mouvements politiques écologistes qui se présentent comme inclusifs, tolérants, généreux, solidaires, nous menant irrésistiblement vers les lendemains qui chantent, semblent être en vérité le refuge pour les discours les plus farfelus, délirants, diviseurs et fanatiques.Heureusement que les écologistes se battent, disent-ils, contre les discriminations, les amalgames, car Alice Coffin, qui se dit heureuse de ne pas être mariée à un homme car “Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, à ne pas être tuée, à ne pas être tabassée” ; et affirme que « les hommes sont des assaillants, il faut les éliminer », ne produit que des discours essentialistes les plus haineux, ridicules et binaires qu’on puisse imaginer.

Source: https://www.7sur7.be/monde/les-hommes-je-ne-regarde-plus-leurs-films-je-n-ecoute-plus-leur-musique-la-posture-radicale-d-une-feministe-elue-a-la-mairie-de-paris~acda985f/